WAM

L’intermodalité, plus actuelle que jamais

Transports en commun que l’on suit en temps réel sur une appli, moyens de transports alternatifs utilisés partout en ville, voitures partagées que l’on déverrouille à l’aide de son smartphone, abonnements intelligents qui comprennent différents modes de transports, etc. Oui, l’intermodalité ou mobilité combinée, c’est clairement l’avenir !

  • La mobilité, c’est in : tout le monde la pratique
  • Les nouvelles technologies facilitent votre mobilité personnelle
  • Visitez gratuitement l’expo #WeAreMobility avec votre ticket du Salon de l’Auto

In, mais vieille comme le monde

Intermodalité, mobilité combinée… En fait, combiner différents modes de transport pour vous rendre au travail ou aller en vacances, c’est vieux comme les rues. Vous enfourchez votre vélo pour aller à la gare, vous prenez le train, puis un bus jusqu’à votre destination finale. Et le lendemain, vous parcourez peut-être un petit trajet en voiture jusqu’à un parking P+R pour prendre le métro jusqu’au centre-ville.

Aujourd’hui, il existe bien plus de possibilités et de technologies pour combiner de manière intelligente, fluide et sûre tous ces modes de transports. Aux pouvoirs publics de réaménager l’espace urbain et de développer les transports publics. À nous tous de dire franchement oui à la mobilité durable.

Visitez gratuitement #WeAreMobility avec votre ticket du Salon de l’Auto et découvrez toutes les solutions de mobilité !

Achetez vos tickets !

Copenhague

Copenhague est le modèle parfait de l’intermodalité. Il y circule encore beaucoup de voitures, mais il y a de larges voies cyclables et une intégration parfaite des différents modes de transports comme le train et le métro automatique. On y accorde également une attention toute particulière à la sécurité des cyclistes. En hiver, la ville déneige par exemple les pistes cyclables avant les autoroutes. 

La mobilité est digitale

Les moyens de transports alternatifs sont indissociablement liés à l’Internet. Il n’y a que par ce moyen que l’on peut s’informer de la densité du trafic, de la disponibilité d’une trottinette électrique et des horaires des transports publics. Avec votre smartphone, vous pouvez appeler un taxi, déverrouiller une voiture ou un vélo partagé et vérifier les places libres dans les parkings publics.

Pour chaque solution, il existe une application. Mais l’avenir, c’est l’intégration de ces différents modes de transport. Lisez tout sur les nouvelles applications de mobilité dans un article web spécial.

Changement de mentalités

Seuls 18 % des Belges pensent que la mobilité combinée contribue à diminuer les problèmes de mobilité et près de la moitié d’entre eux (45 %) estiment qu’elle ne permettra pas de résorber les embouteillages. Pourtant, les jeunes croient à la mobilité combinée. Surtout s’ils habitent dans une grande ville.

29 % des Belges en moyenne déclarent vouloir utiliser cette année des moyens de transport alternatifs comme le vélo, les transports en commun et d’autres modes de transport.

Selon plus de la moitié de la population active (56 %), les employeurs ne prennent aucune initiative pour favoriser la mobilité combinée. Un quart d’entre eux (27 %) affirme toutefois bénéficier d’une indemnité vélo (52 %), d’un abonnement gratuit de bus ou de train (46 %) ou pouvoir recourir à une voiture ou un vélo partagé (18 %).

Nous sommes mobilité, plus que jamais

Vous voulez essayer vous-même les moyens de mobilité alternatifs du futur ou simplement en savoir plus ? Sur la piste de micromobilité du Salon de l’Auto (à l’expo #WeAreMobility, dans le patio), vous pourrez tester personnellement les nouvelles solutions de mobilité (vélo pliant, trottinettes électriques et monoroues). Rendez également visite à nos exposants qui proposent des solutions de mobilité partagée.

Découvrez ici la liste de tous nos exposants !

Souscrire à
Notre newsletter