Auto

Conduire soi-même ou rouler en voiture autonome ? Les deux sont possibles !

Les voitures autonomes, est-il encore trop tôt pour cela ? Une voiture qui roule toute seule dans le trafic dense actuel… ce n’est pas encore pour tout de suite. Mais de plus en plus de nouvelles voitures sont équipées de systèmes d’aide à la conduite qui nous donnent déjà une idée de ce que sera la voiture de demain.

Ces voitures « comprennent » déjà très bien la circulation et prennent déjà souvent le contrôle de la conduite sans même que vous vous en aperceviez. Une voiture qui se gare toute seule ? Vous avez déjà vu ça. Une voiture qui corrige la trajectoire lors d’un moment d’inattention du conducteur ? Vous l’avez certainement déjà vécu. Et peut-être même que votre voiture est déjà équipée d’une véritable fonction « autopilote » ?

Erreurs humaines

Ces systèmes d’aide à la conduite parmi d’autres sont de vrais petits bijoux technologiques. Ils présagent la voiture autonome de demain vers laquelle ils tendent petit à petit. Et cela est tout bénéfice, non seulement pour le conducteur, mais aussi pour la sécurité routière en général. Saviez-vous que 8 à 9 accidents sur 10 sont dus à une erreur humaine ou à une mauvaise appréciation du conducteur ?

Vous envisagez d’acheter une nouvelle voiture ?
Tâchez surtout de savoir de quels systèmes d’aide à la conduite qui permettent de détecter et de corriger les erreurs du conducteur elle dispose.

Premier bus autonome en Belgique

Le problème avec les véhicules autonomes, c’est qu’on ne peut pas encore les « lâcher » dans la circulation. Par contre, il est possible de les utiliser dans un environnement protégé. Le premier projet d’utilisation d’un véhicule autonome dans notre pays est la navette des grottes de Han, qui circule depuis 2018 sans chauffeur.

Sur la voie publique

Et sur la voie publique ? Oui, on rencontre déjà des véhicules sans chauffeur sur la voie publique. La société Waymo est active dans ce domaine depuis 2016 et Uber étudie attentivement les possibilités offertes par les voitures autonomes.

Plus près de chez nous, la ville de Malines a testé en mai 2018 un véhicule à conduite autonome pour la livraison de colis dans le centre-ville. En mai 2019, une navette autonome de De Lijn a effectué son premier trajet test à l’aéroport de Zaventem. Il s’agissait de quelques parcours de démonstration sans passagers. En 2021, cette navette autonome assurera la liaison entre le terminal de l’aéroport, la zone cargo, la zone industrielle et les terrains de parking.

La société bruxelloise de transports publics teste elle aussi l’utilisation de bus autonomes. Deux d’entre eux circulent actuellement dans le parc de la Woluwe, vu qu’il y a là peu d’interactions avec le trafic classique. Ces navettes sont accessibles à tous gratuitement. Le véhicule roule de manière totalement autonome, mais ici aussi il y a un accompagnateur à bord qui peut éventuellement intervenir et qui sonde l’avis des passagers.

Souscrire à
Notre newsletter